Prof à l’étranger, le mode d’emploi pour ceux qui comprennent rien (comme moi) à la marche à suivre !

Tout d’abord, la GRANDE question: pourquoi je suis partie ? C’est sans surprise que tu vas lire les lignes qui suivent.

Je suis partie après 10 ans d’enseignement en France. Je suis partie parce que pendant 10 ans j’ai été ballotée d’école en école, j’ai été professeure spécialisée (sans aucune formation), j’ai été remplaçante, j’ai été beaucoup de choses… mais ce que je n’ai pas été, c’est considérée et respectée par le système. Classes à 30 élèves, 1h15 de route pour aller là où on avait décidé de m’envoyer, des frais colossaux d’essence me laissant entrevoir des fins de mois difficiles… Je ne parle même pas des collègues qui avaient baissé les bras, des collègues malades, des collègues en colère. Pendant 10 ans, j’ai lutté pour continuer à aimer ce métier que j’ai choisi par vocation, pour donner à tous et à chacun l’attention qu’ils méritent. Mais le constat est amer: beaucoup de stress, pas d’aide, pas de budget, des parents agressifs parfois, des collègues sans passion, une inspection tyrannique… il fallait que ça change ou que je me reconvertisse ! Ne pouvant changer le système à moi seule( je suis idéaliste mais faut pas pousser !), je me suis donc dit « Chacha met les voiles, peut-être qu’à l’étranger les conditions de travail sont différentes. » Tu sais quoi ? J’ai pas été déçu, le contraste est flagrant. Mais avant que je te raconte mon quotidien avec mes petits loulous de CM1 CM2 à Phuket, faisons le point sur comment on obtient un poste à l’étranger et les différentes options qui s’offrent à toi !

Je suis prof… qui veut de moi ?

Il y a trois types de contrats auxquels tu peux prétendre en tant que Prof:

  • le contrat local sans détachement
  • le contrat local avec détachement
  • le contrat AEFE (résident ou expatrié)

C’est quoi ce charabia ? Toi qui es prof tu connais les méandres de l’administration française… Accroche ta ceinture, c’est parti pour un voyage initiatique au pays de l’éducation nationale overseas !

Le contrat local sans détachement

C’est celui que j’ai actuellement, c’est de loin le plus simple à obtenir. En bref, c’est quoi ? Tu poses une dispo (avant la fin du mois de mars) pour 1 an ou plus et tu démarches les écoles françaises ou internationales qui recrutent, tout seul comme un grand. Pour cela, tu peux compter sur l’excellent site enseigner-etranger.com qui recense toutes les offres d’emploi dans l’éducation à ‘étranger. Tu es en dispo, tu ne cotises pas, tu dois payer ton assurance maladie à la Caisse des Français à l’Étranger ( ça coûte un bras je te l’annonce!) et tu n’as évidemment pas d’avancement dans ta carrière…. MAIS (car il y a toujours un mais) tu te forges ta première expérience d’expatrié et tu découvres le fonctionnement des écoles à l’étranger, ce qui est un atout si tu veux prétendre aux autres contrats dont je te parlerai après ! C’est, à mon sens la solution numéro 1 si comme moi tu choisis un pays où le coût de la vie est correct. Tu n’as pas un méga-salaire ( il te faut négocier celui-ci lors de la phase d’entretien avec l’école), tu ne rentreras pas en France trois fois par an. Le plus sur ton CV c’est de passer le TOEIC pour prouver que tu as un bon niveau d’anglais (ou l’équivalent en espagnol selon où tu veux aller).

Le contrat local avec détachement

Celui là c’est pas encore le top mais c’est mieux. Tu es recruté par l’école directement mais celle ci fait une demande à ton administration pour te détacher, tu n’es donc pas en dispo si ton IA accepte, tu continues ta carrière. Les termes sont à négocier mais tu peux avoir des écoles qui te paient l’assurance maladie, un billet aller-retour et tu cotises. Là j’avoue on est pas mal. Les démarches de recrutement sont les mêmes que précédemment c’est toi qui cherches et qui envoies tes demandes.

Le contrat AEFE

Le voilà le GRAAL du prof à l’étranger ! C’est le contrat tout pareil qu’en France mais dans un Lycée français homologué par l’AEFE. Tu touches ton salaire plus une prime de vie locale qui varie selon des pays. Tu cotises, tu es inspectée, …. bref c’est cool !

Mais…. tout le monde n’a pas accès à ce petit trésor ! Si tu es un jeune prof, sache que tu devras d’abord t’acquitter de trois ans sur le sol français avant de pouvoir y prétendre. Et même dans ce cas, les places sont chères. A chaque demande que tu fais (et je te conseille d’en faire le maximum) tu dois savoir que, lors de la commission paritaire qui décide des affectations, sont prioritaires les personnels vivants déjà dans le pays ou étant déjà sous contrat AEFE ailleurs. Après c’est le jeu des points, de l’échelon, de la note etc…. qui scelle ton sort. Ne te décourage pas en lisant ces lignes car il y a des astuces pour pouvoir s’envoler tout de même. La première: si tu as un dossier pas très étoffé, demande des pays pas très sexy, là où il y a moins de demandes (exemple l’Afrique, le Moyen-Orient,…). Il y a toujours des appels à candidatures tardifs car ces pays n’ont pas tous été pourvus et là est ta chance ! Deuxième conseil, si tu n’as pas le CAFIPEMF ou 15 ans d’ancienneté oublie très vite tes rêves d’Europe occidentale ou d’Amérique du Nord. ou alors demande mais en contrat local tu n’auras pas de contrat AEFE. J’ai oublié de dire que ces contrats durent trois ans et tu ne peux t’en défaire ou alors si tu le romps tu rentres en France, tu es hors circuit AEFE.

De mon côté, et pour mon plus grand bonheur je viens d’obtenir ce contrat pour la rentrée 2019 au Guatemala. Après quelques mois de stress et d’angoisse les résultats sont tombés… Pour info j’avais demandé 15 pays et seuls 3 pays m’ont classée ( je suis échelon 6 et j’ai 10 ans d’ancienneté pour te donner une idée).

Mon conseil: si tu veux partir, n’hésite pas, si tu n’as pas un contrat AEFE tout de suite ce n’est pas grave, deux ans de dispo c’est rien comparé au confort de travailler à l’étranger j’en parlerai dans un prochain article. Lance-toi, le jeu en vaut la chandelle !!!!

2 commentaires

  1. Bonjour
    Merci pour tes articles qui sont supers et donnent envie de partir. J’aurais 2 ou 3 questions à te poser . Est ce qu’il y a des postes régulièrement dans ton école en Thaïlande,? Dans quelle ville est ce qu’elle se situe ? Je souhaiterais partir mais pas avant l’année scolaire 2021/22. Merci pour tes réponses, Virginie

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s