Thaïlande…notre arrivée à Phuket !

Je vois d’ici l’image que vous avez des îles en Thaïlande du Sud: eau turquoise, jungle vierge, rochers immenses sortant de l’eau, sable fin, plages bordées de cocotiers… Autant vous le dire immédiatement: c’est exactement comme ça !

Alors voilà, on atterrit ce fameux vendredi 25 Août 2017 sur l’île de Phuket à 7h du matin, il fait 35 degrés et c’est la saison des pluies. Premier choc, y’a un monde fou dans cet aéroport !!!! Qui sont tous ces gens ? Y’a des touristes même pendant la saison des pluies ? Avec Juju, on réalise que Phuket c’est LE spot des touristes (1 million de touristes sur l’île chaque année) et que c’est là qu’on va vivre ! Il va falloir trouver un endroit un peu authentique pour poser les valises et visiblement c’est pas gagné !

Deuxième aventure: le trajet de l’aéroport à l’hôtel en minivan ! Oui, oui, il y avait un chauffeur envoyé par l’école qui nous attendait à l’aéroport alors hop ! on s’engouffre dans son minivan et c’est parti pour 1 heure de route jusqu’au sud de l’île dans la commune de Chalong ! Les routes sont en bon état, le minivan aussi, on n’est pas du tout inquiets avec Juju. Mais c’était sans compter la conduite thaïe… ça va très vite, ça slalome, ça pile, ça frôle les centaines de scooters qui circulent… on a très vite compris qu’ici, le vrai danger c’est la route, on sait qu’on aura un scooter comme tout le monde, mais on sait aussi que les chiffres en matière d’accidents de la route sont les pires du monde ( oui oui du monde, pas d’Asie).

Après quelques erreurs de parcours (les chauffeurs thaï n’ont pas de GPS, alors ils s’appellent entre eux pour s’expliquer les adresses, c’est assez déroutant au début !), le chauffeur nous dépose à notre hôtel et on décide d’aller se promener dans les environs. Mais très rapidement on se rend compte qu’il n’y a pas de trottoirs, qu’il n’y a pas de passages piétons, que les routes en ville sont des 4 voies… Et il y a des averses qui nous tombent dessus et nous trempent des pieds à la tête ! Ok pas de panique on va longer la route jusqu’à la mer. On y arrive (au péril de notre vie!) et on met le plan B en action: trouver un scooter à louer ! Il y a des shops partout c’est très simple, même pas besoin de montrer ton permis…

Bilan de cette arrivée: on est un peu sous le choc. Heureux, déstabilisés aussi, on attend de voir mais on a repérer l’essentiel. Les gens sont accueillants et souriants, très calmes. L’île est très bien desservie en termes de services, de routes, etc… on ne galèrera pas pour le quotidien. La route reste ce qui nous fait le plus peur, on sait qu’il faudra du temps avant d’être un peu détendu. Mais dès notre arrivée les paysages nous ont récompensés. L’aventure commence maintenant !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s