Quand ton Jules quitte tout pour te suivre…. Tu la sens la pression ?!

Plus de boulot, plus de maison…. et bien, on y est ! On décolle !

Et oui parce que je n’avais pas précisé mais je ne suis pas partie toute seule… Ce projet, c’est un projet de mon Jules et moi. Et si moi j’avais un boulot au décollage, Julien, lui, il n’avait rien ! Il venait de démissionner pour me suivre dans l’aventure… et ça , les amis, ça crée certaines interrogations au départ.

Alors comment on gère ça en couple ? D’abord, on se met au clair sur ce qu’on attend de cette nouvelle vie. Pour Julien, c’était clair, ne pas travailler, c’était inenvisageable et même si on voulait très fort partir et vivre ailleurs, il n’imaginait pas rester sans travail.

Alors on s’est renseigné sur les difficultés à trouver du travail… et vous savez quoi ? En Thaïlande, c’est très très compliqué de travailler et d’obtenir un visa et un work permit. On a regardé les différents volontariats internationaux possibles (parce que Juju il est éducateur), on a trouvé pleins d’infos contradictoires… bref on est partis un peu dans le flou en se disant que si au bout d’un an il ne trouvait rien et bien, on rentrerait et on aviserait !

Parce que vivre à l’étranger c’est être confronté tous les deux/trois mois à la question des visas, des entrées/sorties dans le pays et des interminables attentes dans les bureaux de l’immigration. Et si pour moi, l’école se chargeait de tout, pour Juju c’était un peu la galère. N’étant pas mariés, il a dû sortir plusieurs fois en Malaisie et Birmanie avant d’obtenir son visa.

Mais on a une bonne étoile car trois semaines après notre arrivée, mon école l’a embauché… Miracle de la vie ! Bonheur indescriptible ! On allait pouvoir travailler ensemble, bénéficier des mêmes horaires, des mêmes vacances… et surtout on allait avoir deux salaires et ça, ça change tout quand même !

Parmi tous nos amis là bas, bon nombre ont tout quitté et ne travaillent pas, c’est possible si tu as de l’argent de côté (nous de l’argent on n’en a pas alors ça règle la question !). Si tu es dans ce cas, pas de pb tu pourras profiter de la douceur de la vie et sortir quatre fois du pays par an pour renouveler ton visa tourisme.

Pour nous, la chance de travailler ensemble a été grande ! Mais, attention, partir et travailler en couple à l’étranger suppose aussi que tu vas être collée à ton Jules la majorité du temps. Si tu vis une relation ultra-indépendante et que tu n’aimes pas trop la fusion dans le couple, l’expatriation conjointe peut générer de vrais problèmes et faire exploser ton couple ! Nous, on est contents de ce rythme de vie et même quand on est en week-end, on fait tout ensemble. C’est un choix qui se discute.

En bref, tout quitter est un projet de couple pas toujours simple à gérer mais qui vaut le coup ! Le maitre-mot: communiquer et surtout, se soutenir parce que parfois, le moral baisse.

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s